Inscrivez-vous

Le casino Diamond Casino de Grand Theft Auto permet de transformer l’argent réel en jetons

Source: Flickr Le jeu vidéo GTA est apprécié par les joueurs depuis le tout premier volet. Ce jeu permet de se balader plus ou moins librement dans une grande ville, de voler un véhicule, de se doter d’armes à feu pour faire des braquages et des crimes, et d’effectuer des courses poursuites avec les forces de l’ordre. Avec les années, le jeu a grandement évolué. Celui-ci est passé à la 3D, puis une version en ligne et multijoueur est venue se greffer à la saga. Dans GTA Online, les joueurs peuvent acheter des « dollars » en jeu avec de la monnaie réelle, puis convertir leurs dollars virtuels en jetons de jeu. La nouvelle fonction a été lancée alors que les autorités s’efforcent de déterminer si les paris dans les jeux vidéo doivent être traités comme des jeux d’argent, ce qui pourrait poser quelques problèmes d’ordre réglementaire.

Une idée innovante implantée dans GTA Online

Pour comprendre ce qu’il se passe dans l’univers de GTA, il faut savoir que Rockstar Games a mis en place un casino dans lequel il est possible d’échanger de l’argent réel contre des jetons pour jouer. Attention toutefois à bien comprendre que l’opération inverse n’est pas permise. Ainsi, il n’est pas possible de transformer des jetons en argent réel. Le problème pour les organismes régulateurs est de savoir si l’on est ici en présence d’un véritable casino ou non. Dans le cas où le casino virtuel dans GTA serait considéré comme un casino réel ou un casino en ligne, des lois ainsi que des réglementations strictes seraient alors applicables. Le jeu pourrait tout à fait devenir illégal en fonction de la décision qui serait prise prochainement.

Comprendre la problématique derrière cette nouvelle fonctionnalité

La question que l’on peut se poser est la suivante : un prix doit-il avoir obligatoirement une valeur monétaire pour qu’il soit assujetti à la loi sur les jeux de hasard ? À l’heure actuelle, il existe une zone non définie dans le droit commun qu’on pourrait considérer comme étant une sorte de « marché noir » qui permet à des joueurs de vendre les objets qu’ils gagnent dans les jeux. Les objets virtuels ont une valeur et des personnes sont parfois prêtes à payer des fortunes pour les acquérir en fonction de leur rareté. Certains ont même développé des activités professionnelles autour de cela. Quelques exemples incluent des joueurs gagnés par le biais de « paquets de cartes » sur FIFA 19, ou des objets rares gagnés dans le jeu de tir Counter-Strike. Dans certains jeux comme GTA, les articles sont liés au compte d’un joueur et sont difficiles à vendre. Des personnes ont toutefois compris que même les comptes pouvaient être échangés contre de l’argent. « Les marchés secondaires d’échange d’objets non autorisés qui violent les conditions d’utilisation des jeux sont un véritable fléau pour l’industrie », a commenté Jo Twist, directeur général de l’organisation professionnelle des jeux vidéo Ukie. Il a ajouté que « les entreprises prennent des mesures proactives pour fermer ces marchés, en travaillant régulièrement avec les forces de l’ordre et les régulateurs pour protéger les joueurs ». Source: Flickr

Une fonctionnalité attendue et déjà bloquée dans certains pays

La mise à jour, qui avait été suggérée pendant environ six ans et qui contient également un éventail de missions, de scènes, et de nouveaux véhicules centrés autour du casino, a enthousiasmé beaucoup de joueurs. Certains pays dont la législation est stricte en ce qui concerne les jeux d’argent ont fait désactiver la fonctionnalité. En Angleterre, étant donné qu’il n’est pas possible de monétiser directement les gains, le jeu ne pose aucun problème. Le taux de conversion en 2019 est d’environ 500 000 « dollars GTA » pour 6 dollars, avec des rabais accordés aux joueurs qui achètent des montants plus élevés. Il y a aussi une limite sur le nombre de jetons pouvant être acheté chaque heure dans le nouveau casino. Mais le fait que les gains dans ce jeu ne peuvent pas facilement être convertis en argent réel peut être une distinction clé pour les régulateurs. Chaque pays confronté à cette problématique devra étudier le dossier au plus près et prendre la décision la plus juste et la plus équitable possible, en fonction des textes en vigueur.


100 joueurs ont participé ... Banana Odyssey, le nouveau ...