Inscrivez-vous

Un manque de soutien

Un stade vide Source: Pixabay La Copa America 2019 a semblé presque vide au cours des premiers jours du tournoi, ce qui montre l’intérêt limité des Brésiliens pour l’événement. Mais le Comité organisateur local en charge de la gestion des billets a néanmoins annoncé un profit de plus de cinq millions d’euros grâce à ce tournoi, dont 69,7 % d’occupation a été enregistré. Toutefois, ce soutien limité n’a pas été démontré dans les paris sportifs au casino, dont les cotes montrent que le Brésil est le grand favori. Comment est-ce possible ?

La Copa America

La CONMEBOL Copa America qui était connue jusqu’en 1975 sous l’appellation South American Football Championship est une compétition masculine de football qui se déroule en Afrique du Sud. C’est l’une des plus anciennes compétitions de football. Initialement, seules les équipes nationales du CONMEBOL pouvaient y participer. Les équipes de la Confédération sud-américaine de football sont l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur, le Paraguay, le Pérou, l’Uruguay et le Vénézuéla. Depuis 1990, la compétition a également ouvert ses portes à des équipes d’Amérique du Nord et d’Asie.

Un constat affligeant

Malheureusement, même si les supporters sont le cœur battant du football, la Copa América 2019 semblait presque vide au cours des premiers jours du tournoi. Afin de comprendre un peu mieux ce qu’il s’est passé, il faut savoir qu’au cours des 5 premiers matches de la compétition, les officiels ont enregistré une moyenne de 25 000 spectateurs par match. Si ce chiffre pourrait satisfaire la plupart des pays européens, il correspond en fait à la moitié des spectateurs présents en moyenne lors des matchs des trois dernières années en Amérique du Sud. Dans ces conditions, l’atmosphère est froide et atypique, si bien que l’on a l’impression que les matches se déroulent à huis clos, ce qui est diamétralement opposé à la ferveur pour laquelle les fans latino-américains sont connus. Des fans du Brésil Source: Pixabay

Un match inaugural rentable

Point positif, le match inaugural qui a opposé le Brésil à la Bolivie avec une victoire du Brésil au stade Morumbí de Sao Paulo a attiré pas moins de 47 000 personnes. Évidemment, énormément de sièges étaient vides, mais ce nombre de participants reste acceptable pour une rencontre comme celle-là. En comparaison à cela, seulement 13 000 personnes se sont rendues au stade Mineirao de Belo Horizonte, qui compte 60 000 places, pour voir l’Uruguay se faire battre par l’Équateur. Le même nombre de spectateurs était présent pour l’affrontement entre le Venezuela et le Pérou à l’Arena do Gremio de Porto Alegre qui peut recevoir 55 000 supporters. Depuis le début du tournoi, seuls les billets pour la finale du 7 juillet qui doit se jouer au Maracana ont été tous vendus. « Nous voulons que les gens viennent voir les meilleurs joueurs du monde », a déclaré le président de la Confédération sud-américaine de football, Alejandro Domínguez.

Comprendre l’abandon des supporters

Si les spectateurs sont moins nombreux, il est évident que la cause n’est pas unique et que différents paramètres sont venus influencer les spectateurs. La principale raison serait tout de même liée aux prix des billets qui ont largement augmenté. Pour se donner une idée, le billet le moins cher est vendu à 60 Réal aux Brésiliens, soit 15 dollars, et à 30 dollars aux ressortissants étrangers. Le second facteur qui a fait fuir les fans de football concerne la succession d’évènements sportifs importants organisés par le Brésil. On peut citer la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013, la Coupe du monde de la FIFA 2014 et les Jeux olympiques 2016. Si on ajoute à cela les résultats décevants de l’équipe nationale avec par exemple la défaite 7-1 contre l’Allemagne lors de la Coupe du monde 2014, tout est là pour faire fuir les supporters. Pour finir, on peut alors se demander ce que doit faire le football sud-américain pour innover et faire revenir ses spectateurs. Il est certain que des décisions devront être prises après la finale de la Copa America afin de redresser la barre. Les revenus semblent être bons, car le match inaugural a établi le record du plus gros gain de l’histoire du football brésilien avec 22,4 millions de dollars.


7 alternatives écologiques aux ... 5 conseils pour survivre ...