Inscrivez-vous

Se soigner autrement: à la découverte de la surf thérapie

  Le surf est un sport avec des avantages physiques et mentaux. Source:Free-Photos En France, depuis le 1er mars 2017, le sport est considéré comme un traitement à part entière. Des séances de sport peuvent être prescrites par un médecin et remboursées par la sécurité sociale dans le cadre d’une thérapie. Parmi les disciplines permettant de soulager les maux, on en distingue une peu commune : le surf. Ce sport s’associe à d’autres activités au bord de la mer regroupées sous le nom de « surf thérapie ». Comment ces sports nautiques apportent-ils bien-être et apaisement à des malades ? Zoom sur cette nouvelle façon de se soigner.

À l’origine de la surf thérapie

La surf thérapie trouve ses racines aux États-Unis. Destinée à l’origine à soigner les vétérans de guerre, elle s’est peu à peu répandue de l’autre côté de l’Atlantique, d’abord au Royaume-Uni, puis dans le reste de l’Europe. En France, cette discipline nautique est popularisée par le docteur Guillaume Barucq. Ce médecin généraliste installé à Biarritz est un véritable passionné de surf. Pressentant le pouvoir guérisseur que pourrait offrir ce sport, il a décidé de mettre en place une thérapie basée sur celui-ci. Sachant pertinemment que tout le monde ne pourrait et n’oserait pas pratiquer cette activité physique, il a étendu la thérapie à tous les sports praticables au bord de mer. Paddle, natation, marche sur la plage ou méditation : l’important est, comme en thalassothérapie, de profiter des bienfaits de la mer tout en étant actif. Ainsi, la surf thérapie est accessible à tout le monde, enfants, adultes et personnes âgées, et se veut compatible avec plusieurs types de pathologies, de la mucoviscidose à la dépression, en passant par l’ostéoporose. La joie de courir dans les vagues est comparable à celle d’une victoire au casino.

Les bienfaits des activités nautiques

Mais concrètement, quelles sont les vertus apportées par ces activités pratiquées en bord de mer ? Peut-on surfer sur le stress du combat? Source:Cpl. Megan L. Stiner Citons tout d’abord l’air marin : riche en iodes, en sels minéraux et en ions négatifs, il permet d’oxygéner les muscles et les organes. On lui prête également des bienfaits décongestionnants et désinfectants. N’oublions pas le soleil : cet astre est une véritable bénédiction pour les malades. Il contribue à synthétiser la vitamine D. Il aide à prévenir le cancer du sein, mais également à diminuer les problèmes de peaux, tels que l’acné, l’eczéma ou le psoriasis. Enfin, la vue de la mer améliore grandement le moral. Des études affirment que contempler un espace bleu réduit l’anxiété, la fatigue et la dépression.

Des sports comme médicament naturel

 Tout le monde n’habite pas près de l’océan ou de la mer. Il existe cependant des activités aux mêmes effets que ceux des sports nautiques. Afin de se ressourcer et d’évacuer les microbes, on privilégie l’extérieur pour faire du sport. Une balade en forêt, lieu également chargé en ions négatifs, est idéale pour se relaxer. La pratique du yoga ou du tai-chi dans un parc permet de se concentrer et de se connecter à soi-même. Même sans accès à une étendue d’eau salée, la natation peut se pratiquer à d’autres endroits : lac, rivière ou piscine sont des espaces adaptés à cette activité. Peu importe la discipline choisie, l'important est d'être actif en prenant un bon bol d'air frais.


Comment repérer les faux ... Les cotes de « ...