Inscrivez-vous

Quelles sont vos chances de survivre à un accident d’avion?

Un avion Source:Lars_Nissen_Photoart Prendre l’avion n’est pas évident pour tout le monde : beaucoup souffrent d’anxiété ou de phobie, et cela rend le voyage particulièrement désagréable. Pour eux, voler n’est pas vraiment amusant. Au mieux, ils peuvent espérer une petite bouteille de vodka pour se relaxer. Mais bientôt, ils pourront peut-être jouer dans l’avion pour se changer les idées et essayer de gagner le jackpot. Si certains bateaux de croisière ont des casinos, pourquoi pas les avions ? Ce serait une bonne idée pour se divertir et rendre le voyage plus agréable.

Quels sont les risques de mourir en avion ?

On en entend souvent parler dès lors qu’un crash d’avion fait la une des journaux et rend les voyageurs anxieux. Rassurez-vous, l’avion est le moyen de transport le plus sûr. D’après les experts, vous avez bien plus de risque de mourir dans un accident de voiture, sur le chemin de l’aéroport par exemple. En moyenne sur cinq ans, 138 personnes par an meurent en avion, soit moins que la capacité d’un simple A320 ou B737 court-courrier. En parallèle, plus de 36 000 personnes meurent en véhicules à moteur, et plus de 3000 meurent à moto. Vous avez plus de risque de mourir électrocuté (avec 400 morts par an), au travail (qui provoque presque 6000 morts par an), ou empoisonné (15 000 personnes par an décèdent à la suite d’un empoisonnement). Les accidents d’avion sont rares, et dans 95,7 % des cas, les passagers survivent à l’accident et s’en sortent indemnes. Ce taux de survie est identique depuis plus de 20 ans. La sécurité est la principale préoccupation des constructeurs aériens. On estime que le risque de mourir en avion est égal à 1 sur 5 millions, ce qui signifie que vous devriez prendre l’avion tous les jours pendant 55 000 ans avant de subir un accident mortel. Un vol de British Airways qui a sombré dans la rivière Hudson, à New York. Source:Chris Gardner

Pourquoi avons-nous peur de l’avion ?

L’être humain ne sait pas voler, être dans les airs lui est donc inhabituel. Le fait de quitter le sol pour se déplacer dans les airs est loin d’être naturel et peut être source d’anxiété. Nous avons aussi dû mal à accepter de perdre le contrôle. Dans un avion, non seulement nous ne contrôlons pas le moyen de transport, mais de plus nous devons remettre notre entière confiance sur deux pilotes inconnus, que nous ne voyons pas et ne pouvons influencer. Voyager en avion nous pousse donc à devenir des spectateurs pendant quelques heures, et à laisser quelqu’un prendre les rênes de nos vies. La façon dont les avions utilisent la physique pour voler est pour de nombreux voyageurs un véritable mystère qui aurait plutôt tendance à reposer sur une magie inexplicable. Avoir peur de l’avion est aussi lié au fait d’avoir peur de mourir et d’avoir peur de savoir qu’on est en train de mourir. Si un problème venait à se produire dans l’avion, il n’y a pas d’échappatoire. Les portes sont solidement fermées, et sauter nous mènerait tout droit à une chute libre sans parachute. En cas d’incident, nous sommes coincés dans ce tube de métal, à 13 kilomètres d’altitude. La vie de tous les passagers repose dans les mains des pilotes, à l’avant de l’appareil, enfermés dans une petite pièce. 40 % des voyageurs ont peur en avion.

Comment soulager sa peur de l’avion ?

Lorsqu’on a peur de l’avion, il est important de relativiser et de voir les choses en grand. Plus de 100 000 avions décollent chaque jour, et les accidents ne se produisent que très rarement. On peut également se rassurer en se plaçant dans les derniers rangs de l’avion qui sont considérés comme les plus sûrs, ou choisir un siège proche d’une sortie de secours. Opter pour des vêtements amples et confortables vous permettra d’être plus à l’aise et moins comprimé. Enfin, vous pouvez également apprendre la sophrologie, la méditation, ou suivre un stage proposé par la compagnie aérienne afin de gérer votre peur. Une fois les premiers vols passés, vous vous rendrez compte qu’il n’y a rien de si effrayant.


Les temps forts du ... Cinq sports professionnels insolites ...