Inscrivez-vous

Des emojis sur les plaques d’immatriculation

emojis Source: Pixabay Qui ne rêve pas d’avoir une plaque d’immatriculation à son image afin de communiquer des messages sur qui l’on est ? Si ça vous tente, vous devrez déménager dans l’État australien du Queensland : les automobilistes peuvent enfin décorer leur plaque avec certains emojis !

Les plaques d’immatriculation personnalisables

Contrairement aux pays d’Europe, il est tout à fait possible en Australie de personnaliser entièrement sa plaque d’immatriculation dès lors que l’on a les moyens. Les Australiens peuvent choisir les chiffres et lettres qui orneront leur plaque, tant que le code choisi n’a pas été enregistré au préalable par un autre, et tant qu’il ne fait pas polémique. Mais cela ne s’arrête pas là puisque les conducteurs ont aussi la possibilité de personnaliser le fond. Il y a cependant quelques règles à respecter comme la lisibilité de la plaque à une certaine distance. Les plaques peuvent ainsi comprendre entre 3 et 7 caractères. Depuis quelque temps, les conducteurs peuvent même décorer leur plaque avec des logos par exemple. C’est ainsi que de nombreux automobilistes s’expriment sur la route, avec des messages divers et variés.

Personnaliser encore plus sa plaque

Les conducteurs australiens ont la possibilité de choisir un fond qui leur tient à cœur, et même d’apposer le logo de leur équipe de football favorite à côté de leur immatriculation. On peut même se demander ce qui les empêche d’aller plus loin dans la personnalisation de plaques. C’est justement ce qu’a souligné Taylor Clifford, le fabricant de Personalised Plates Queensland, qui a noté une augmentation de la demande de personnalisation : « La demande de plaques personnalisées ne cessant d’augmenter, nous savions que nous devions donner à nos clients davantage de moyens de se différencier lorsqu’ils sont sur la route et de laisser transparaître leur personnalité. »   Si vous n’avez pas la chance d’être australien pour avoir un emoji sur votre plaque d’immatriculation, vous pouvez vous amuser avec notre machine à sous en ligne Emoticons. 

Une plaque plus marrante avec un emoji

Ainsi, depuis le 1er mars, les automobilistes de l’État du Queensland ont désormais la possibilité de se faire plaisir dans la personnalisation des plaques d’immatriculation ! Cet État autorise désormais la possibilité d’utiliser les célèbres emojis sur les plaques d’immatriculation. Mais il ne faudra pas s’imaginer pouvoir exprimer sa colère ou faire un pied de nez aux autres conducteurs avec l’emoji « caca » puisque les conducteurs n’auront accès qu’à une petite sélection de cinq emojis, et ceux-ci seront les seuls autorisés. Les Australiens pourront ainsi décorer leur plaque avec le simple smiley, le clin d’œil, l’emoji qui rigole, celui avec les yeux en cœur, ou encore le visage à lunettes de soleil.

Ce qui changera pour les automobilistes

On peut alors se demander comment les choses vont évoluer avec cette nouvelle façon d’arborer son immatriculation sur les routes. La réponse est que rien ne changera réellement. En effet, les habitants du Queensland devront toujours avoir une plaque d’immatriculation avec un code de trois lettres et deux chiffres qui sera enregistré. L’emoji choisi ne sera que de la décoration, à l’instar du fond ou du logo de l’équipe apposé à côté du code. Il faudra débourser jusqu’à 500 dollars australiens pour choisir son emoji et ainsi communiquer de la positivité aux conducteurs autour de soi !

Pourquoi les emojis ?

Les emojis sont utilisés depuis bien longtemps sur internet, via les messageries japonaises, tout comme c’est le cas pour nous avec les émoticônes. Désormais, nous les retrouvons sur tous les réseaux sociaux : ils nous permettent de mieux exprimer nos émotions lors d’un message écrit qui peut paraître froid au premier abord. Aujourd’hui, nous comptons plus de 2800 emojis, du simple sourire au verre de vin, en passant par le symbole « paix ». Les internautes en envoient plus de 700 millions quotidiennement, rien sur le réseau social Facebook.


La taxe touristique ou ... Comment faire face aux ...