Inscrivez-vous

La mystérieuse affaire O. J. Simpson

O. J. who? Source : Fox News Était-il coupable ou pas ? L’affaire O. J. Simpson a fait couler beaucoup d’encre au point de diviser la population américaine. Les faits : l’ancien footballeur et acteur a été accusé d’avoir brutalement poignardé son ex-femme Nicole Brown Simpson et son nouvel amant Ronald Goldman, en 1994. Acquitté depuis, il doit faire face à ses démons. Dans cet article, nous revenons sur cette affaire qui a défrayé la chronique.

Qui est O. J. Simpson

Orenthal James Simpson est né le 9 juillet 1947 à San Francisco. Malheureusement, son enfance n’a pas été parfaite en raison du divorce de ses parents, Eunice et Jimmy Lee Simpson, alors que le jeune garçon n’avait que cinq ans. Pour couronner le tout, il a contracté le rachitisme, une maladie en lien avec la croissance osseuse. Malgré ce problème plutôt handicapant, il réussit à devenir un remarquable athlète dès l’adolescence. Au cours de ses années à l’université, il a excellé en tant que footballeur et a été nommé premier joueur de sa promo par la ligue professionnelle américaine, ce qui lui a permis d’atterrir chez les Bills de Buffalo.

Une belle carrière professionnelle

Lors de ses trois premières années chez les Bills en tant que professionnel, c’est le banc de touche qui fut le meilleur ami de la star. C’est seulement en 1973 que Simpson a réellement pu percer. Sa carrière se termina en 1979 avec les 49ers de San Francisco, pour lesquels il joua pendant deux ans. En 1985, il fut intronisé au Temple de la renommée du football américain.

Une retraite sportive à la télé

Sa carrière professionnelle terminée, le joueur occupa un poste de co-commentateur pour la télévision sportive. La majeure partie de la population le connaît surtout comme un personnage qui apparut dans une publicité pour la location de voitures de chez Hertz. En 1988, il a tenu un rôle dans The Naked Cannon, une comédie qui rencontra un grand succès, puis a joué dans ses deux suites. Il a également fondé sa propre maison de production cinématographique, « Orenthal Productions », au cours de cette période.

Vie personnelle chaotique entre divorces et drame

En ce qui concerne sa vie personnelle, le joueur a épousé en 1967 son amour du lycée, Marguerite Whitley. Avec elle, il eut trois enfants. La petite dernière Aaren est malheureusement décédée par noyade dans un tragique accident domestique en 1979. Cette année ne fut pas rose pour le couple qui se sépara. En 1985, O. J. se maria avec sa seconde femme, Nicole Brown avec qui il avait une liaison depuis 1977. Avec elle, deux enfants supplémentaires se sont ajoutés à la famille. Enfin, c’est en 1992 que Nicole demanda le divorce qu’elle put obtenir la même année. Nicole Brown O.J. / Nicole Brown      Source : pinterest.com

O. J. Simpson banni de l’hôtel-casino de Vegas Strip

Malgré l’acquittement, les meurtres ainsi que les procès ont grandement nui à l’image publique de Simpson. D’ailleurs, comme vous le verrez, ils ont aussi fait tomber financièrement la star du football. Seule la pension existante de la NFL a amorti sa chute. De plus, depuis sa sortie de prison, O. J. Simpson a été banni d’un hôtel-casino situé à Las Vegas. L’avocat de la star l’a d’ailleurs confirmé sans mettre en avant l’état d’ivresse dans lequel était son client, le jour des faits. Si Simpson avait joué dans notre casino en ligne, son comportement n'aurait peut-être pas été rendu public.

Pour en revenir sur les faits

Tout commence par les aboiements d’un chien qui alertent les voisins de Nicole Brown (l’ex-femme d’O. J. Simpson) et Ronald Goldman, son amant de l’époque. À leur arrivée, ils trouvent les corps du jeune couple gisant sur un sol ensanglanté. On dit même que la femme avait été tellement mutilée que ses membres étaient presque détachés de son corps. Dès le début de l'enquête, O. J. Simpson est vite pris pour cible. En effet, Brown et Simpson ont eu une histoire de plus de 7 ans jusqu’en 1992, année durant laquelle leur divorce a été prononcé. Si l’ex-mari est le premier à être mis en examen, c’est surtout à cause de son excessive jalousie.

Une interpellation difficile

Dès son interpellation, Simpson n’a pas trouvé judicieux de s’expliquer devant la police et a préféré se lancer dans une folle course poursuite avec elle. D’ailleurs, cette cavale, filmée depuis un hélicoptère, a été diffusée et suivie en direct à la télévision. Suite à son arrestation, l’accusation pensait avoir des preuves concluantes pour mettre Simpson sous les verrous. En effet, des traces d’ADN ont pu être retrouvées sur le couteau utilisé pour assassiner les victimes. Des chaussettes ensanglantées et des traces de sang dans le jardin du prévenu ont également été mises en évidence, mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Un procès qui ne se passe pas comme prévu

Le procès de Simpson a pu bénéficier d’une visibilité exceptionnelle par sa diffusion en direct à la télévision et est vite devenu incontrôlable. En effet, la défense a fait le choix de mettre en avant la discrimination raciale subie par le prévenu afin de sensibiliser les jurés. Bien qu’un nombre important de preuves permettaient de condamner Simpson, celui-ci a été acquitté par les jurés. Beaucoup ont crié au scandale, car le jury était principalement composé de personnes de couleur.

Une revanche au civil

Il ne faut pas crier victoire ! En effet, les proches des victimes n’ont pas apprécié le dénouement de l’affaire et ont choisi de poursuivre le sportif au civil. Et c’est seulement pendant ce procès qu’une décision allant en faveur des endeuillés a été prononcée. Bien que Simpson ait reçu un acquittement très controversé du jury lors du procès pour meurtre de 1994, il a néanmoins été tenu responsable des deux décès dans une action civile en 1997 et condamné à payer un total de 33,5 millions de dollars américains en dommages-intérêts aux personnes à charge survivantes. Mais comment quelqu’un peut-il à la fois être innocent et coupable et toutefois rester en liberté ? C’est cette situation paradoxale qui a divisé les Américains.

Une peine de prison a tout de même été prononcée

Et pourtant, l’ex-joueur a bien été condamné à une peine de prison, mais pour un tout autre crime. En effet, en 2008, il a été condamné à un minimum de 9 ans et un maximum de 33 ans d’emprisonnement après avoir commis un vol à main armée. Ce jugement a lui aussi été critiqué très sévèrement dans la mesure où la peine pouvait sembler disproportionnée pour ce type de crime, et certains ont pensé qu’il y avait là une vengeance de la part de la justice étant donné l’acquittement à tort dans le procès pour double meurtre. Le 1er octobre 2017, Simpson, 70 ans, a été libéré prématurément après presque neuf ans de prison et le reste de sa peine a été suspendu. A surreal car chase Source : USA Today

L’affaire n’a pas tout à fait été résolue

À ce jour, de nouveaux doutes concernant la théorie selon laquelle Simpson aurait tué son ex-femme et son amant viennent de resurgir au travers l’histoire du tueur en série Glen Rogers, condamné à mort pour plusieurs meurtres en 1996. En effet, le frère de Rogers affirme dans un documentaire que Glen est bel et bien l’assassin de Nicole. Il est fort possible que tout cela soit une stratégie pour retarder l'exécution de Rogers en rouvrant l’affaire.

Une affaire qui laisse des traces

Dans une entrevue avec Radar online, Vernon Nelson, un ancien ami de Simpson a raconté que Nicole, la défunte, était revenue de l’au-delà afin de poursuivre la superstar tel un fantôme. Elle continuerait à se moquer de lui la nuit et refuserait de le laisser définitivement tranquille. Son garant de caution, Miguel Pereira a également confirmé que le joueur avait des contacts avec l'au-delà. Il affirme d’ailleurs l’avoir vu parler à une personne invisible lors d’un vol. Au cours du procès, Simpson, qui vécut non loin de Pereira, continuait à se comporter étrangement en criant sur quelqu’un qui n’était visiblement pas présent physiquement dans la pièce. Il est clair que l’affaire a laissé des traces qu’il sera difficile d’effacer.

Comment vont les finances d’O. J. Simpson ?

Suite à sa condamnation à payer 33,5 millions de dollars de dommages-intérêts, on peut se demander si O. J. Simpson, en tant qu’homme libre, est un homme riche. Les médias américains ont estimé que la fortune de Simpson s’élevait à 2,5 millions d’euros. Le montant réel de cette somme dépend en fait du total de la pension perçue par la star, celle-ci pouvant se situer entre 3000 et 9000 euros par mois. Ce qu’il faut retenir, c’est que si cette pension est la seule source de revenus du champion, les familles concernées par le double meurtre risquent de ne jamais percevoir le montant réclamé par la justice. En effet, les pensions et biens immobiliers occupés par un défendeur ne sont pas saisissables en Floride. À ce stade, Simpson n’aurait payé que 1 % de la somme. On peut donc considérer qu’il pourra avoir une vie correcte grâce à sa rente, car se réinsérer et trouver en emploi ne serait pas du tout avantageux pour lui et son porte-monnaie.


La méditation et ses ... Pas de tatouages pour ...