Inscrivez-vous

Le coronavirus impact les casinos d’Asie

femme portant un masque de protectionSource:Pixabay/coyot

Les recettes des jeux de hasard de Macao ont baissé de 87,8 % en février en raison de l'épidémie de coronavirus et devraient chuter de plus de 70 % en mars par rapport à l'année dernière, selon plusieurs sociétés de courtage citées par le quotidien régional de jeux de hasard GGRAsia. Les exploitants de salles de casino ont uni leurs forces pour lutter contre le virus, mais le problème persiste et prend de l’ampleur.

Découvrez les nouvelles mesures prises à la hâte pour tenter de juguler cette crise sans précédent.

Des recettes en chute libre à Macao

D’après les analystes de JP Morgan, les recettes brutes des jeux d'argent « ont baissé de 70 % en mars » et d'environ 35 % au second trimestre 2020. Macao pourrait connaître une « embellie » à partir du troisième trimestre, avec des recettes qui devraient baisser d'environ 8 %. La société de courtage anticipe un rebond d'environ 5 % au quatrième trimestre.

Selon les derniers chiffres publiés dimanche par le Bureau d'inspection et de coordination des jeux de Macao (DICJ), les casinos de la ville ont généré 3,1 milliards de recettes brutes le mois dernier, contre 25,37 milliards de février 2019. Les casinos de Macao sont restés fermés entre le 5 et le 20 février, alors que la ville et le reste de la Chine s'efforçaient de contenir la propagation.

La plupart des établissements de jeu ont rouvert leurs portes depuis fin février, mais les analystes ne s'attendent pas à une amélioration significative en mars et dans les mois à venir. Suite à la publication du rapport de février de la DICJ, la société de courtage JP Morgan Securities (Asia Pacific) Ltd. a déclaré dans une note que le résultat du mois dernier n'était « pas significatif » compte tenu des perturbations auxquelles Macao a été confrontée depuis le début du mois de février, notamment l'absence de visas pour accéder aux casinos de la ville, des restrictions en matière de transport, de longs contrôles sanitaires à la frontière et l'obligation de porter des masques sanitaires.

Deux semaines « off », nouveau coup dur

Plus de 41 casinos de Macao ont reçu l'ordre de fermer entre le 5 et le 20 février alors que le pays s'efforçait de maîtriser la propagation rapide du virus. La plupart des casinos de la ville ont rouvert leurs portes le 20 février, mais les opérateurs de jeu sont soumis à de lourdes restrictions jusqu'à nouvel ordre.

Le personnel et les clients des casinos sont tenus de porter des masques et les joueurs doivent faire vérifier régulièrement leur température et/ou présenter une déclaration de santé électronique pour être autorisés à jouer dans les casinos de Macao. Même si les établissements de jeu ont été autorisés à reprendre leurs activités et que les cas de coronavirus semblent se résorber en Chine, les habitants de Macao affirment que les revenus des jeux de hasard seront fortement affectés. Ces restrictions toutefois n’impactent pas les joueurs sur casino mobile, qui peuvent jouer depuis le confort de leur domicile.

Les entreprises qui dépendent directement ou indirectement des 41 casinos continuent elles aussi à subir l'épidémie de virus ainsi que les restrictions sanitaires et les nouvelles règles d'entrée à Macao. Au vendredi 28 février, seuls deux casinos de la ville restaient fermés. Apparemment, le Casino Taipa du Regency Art Hotel et le Casino Macau Jockey Club du Macau Roosevelt Hotel n'ont pas encore demandé à l'organisme de réglementation des jeux de Macao l'autorisation de rouvrir leurs portes. On anticipe quelques signes de rebond économique en fin d’année sans toutefois avoir la certitude qu’un vaccin sera mis sur le marché début 2021. Le marché reste frileux.

La reprise sera lente et progressive

Selon les statistiques du DICJ, les revenus des jeux pour les deux premiers mois de l'année ont chuté de près de 50 % par rapport à l'année dernière. La baisse des chiffres est principalement attribuée à l'épidémie de coronavirus, mais il faut noter que les performances des casinos de Macao en 2019 ont également eu des résultats décevants bien avant l’apparition du Covid-19.

Après une croissance stable enregistrée à la fin de 2018, les recettes des jeux pour les douze mois clôturant l’exercice au 31 décembre 2019 ont chuté de près de 3,4 % par rapport à l'année dernière. La croissance a marqué le pas en 2018 à +3%.

Les tensions sino-américaines, les manifestations à Hong Kong et la concurrence régionale ou locale croissante ont été parmi les principaux facteurs à impacter les performances des casinos. Une décélération économique qui a affecté la confiance des entreprises et des particuliers et le ralentissement de la croissance en Chine. Hong Kong est également entré en récession en 2019 avec une croissance négative à -1,2%.

mesures restrictives à l’aéroport Source: Pixabay/t_watanabe

Macao ne prévoit pas d'allégements fiscaux !

Le gouvernement de Macao n'envisage pas d'accorder à l'industrie des casinos des allégements fiscaux en raison des incertitudes économiques liées au coronavirus. C'est ce qu'a déclaré Lei Wai Nong, le secrétaire à l'économie et aux finances de la ville, lors d'un point de presse.

« Pour l'instant, nous n'avons pas l'intention d'introduire de changements fiscaux », a-t-il déclaré.

M. Lei — le fonctionnaire qui supervise directement l'industrie des casinos de la ville — a noté que toute réduction d'impôts pour l'industrie des casinos impliquerait une révision de la législation sur les jeux de Macao. Le bureau de M. Lei a déclaré qu'il n'avait reçu aucune demande de la part des opérateurs de casinos de la ville pour des réductions d'impôts sur les jeux dans le cadre de l'alerte actuelle au Covid-19.

En février, Ambrose So Shu Fai, vice-président et directeur général de l'opérateur de casinos de Macao SJM Holdings Ltd, a déclaré à un média de Hong Kong que son cabinet pensait que l'idée d'une réduction des taxes perçues par le gouvernement de Macao pour les tables de casino et les machines de jeu - et peut-être de certains rabais sur les taxes non définies « liées aux jeux » - pourrait être accueillie favorablement par les autorités locales en raison de l'incertitude économique !

Une réouverture progressive prévue

Certains des casinos de la ville ont commencé à rouvrir le 20 février, mais le gouvernement a donné aux opérateurs la possibilité de demander un délai de grâce allant jusqu'à 30 jours avant la relance. La reprise des jeux était toutefois conditionnée à la prise de précautions particulières par les opérateurs, à la demande de la DICJ, en termes de nombre de sièges pour les clients aux tables de jeu et d’espacement.

Une société de courtage, Sanford C. Bernstein Ltd, a laissé entendre dans sa note dominicale que depuis le 20 février, le secteur VIP « est plus important que le marché de masse, avec une forte volatilité, ce qui n'est pas surprenant ».

L'institution a noté que les prévisions à court terme — c'est-à-dire au premier semestre 2020 —étaient « largement conjecturelles à ce stade, les plus grandes variables étant désormais la date à laquelle les restrictions de voyage en provenance de Chine seront levées ».

Hausse des mesures de restriction

La plupart des pays asiatiques ont déjà interdit aux clients chinois d'entrer sur leur territoire. Les autorités philippines viennent d'annoncer l'interdiction d'entrée pour tous les citoyens de Chine continentale, de Macao et de Hong Kong.

L'interdiction entre en vigueur immédiatement et s'applique également à toutes les personnes ayant transité sur le territoire au cours des 14 jours précédents. Le gouvernement philippin a introduit les premières mesures contre les personnes venant de Hubai - l'épicentre du coronavirus.

Toutefois, le nombre de cas potentiels sur le territoire local est passé à 80, ce qui était une raison suffisante pour prendre des mesures plus sévères.

Coopération des casinos de Macao et du DICJ

Jusqu'à présent, les exploitants de casinos de Macao ont suivi scrupuleusement les directives du gouvernement local sur les mesures de prévention des infections à la lumière de la nouvelle menace de coronavirus, a déclaré le régulateur, le Bureau d'inspection et de coordination des jeux.

Une série de directives spécifiques — notamment sur le nombre de places assises autorisé pour les clients aux tables de jeu et sur l'espace minimum entre les tables utilisées — est entrée en vigueur comme condition à la réouverture du marché local des jeux le 20 février après une fermeture de 15 jours afin d'empêcher la propagation locale du coronavirus, qui peut provoquer une infection grave connue sous le nom de Covid-19. Les lignes directrices précisent notamment que : toute zone de jeu à l'intérieur d'un casino ne peut avoir plus de la moitié de ses tables de jeu existantes en service, et ces tables doivent être séparées par une distance minimale ; les clients ne sont pas autorisés à placer des paris lorsqu'ils se tiennent près d'une table de jeu ; et il doit également y avoir une place vide entre eux.

Dans sa réponse, l'autorité de régulation des jeux a mentionné certaines plaintes reçues depuis la réouverture. Elles portaient principalement sur quelques sujets : la fourniture de masques de protection et de gel désinfectant au personnel des établissements de jeux ; la désinfection des jetons de jeu ; l'encombrement des tables de jeu ; et l'encombrement des navettes de bus ou des stations de navettes des casinos. Les clients des casinos sont généralement tenus d'apporter leur propre masque. « Dès réception des plaintes, la DICJ demandera immédiatement aux opérateurs de jeux de fournir une explication et enverra des inspecteurs pour vérifier la situation chaque fois que cela sera nécessaire », a déclaré l'organisme de réglementation des jeux.

Wynn Macau relève ses offres VIP !

L'opérateur de casinos de Macao, Wynn Macau Ltd, a augmenté de 2,5 points de pourcentage le montant qu'il partage habituellement avec les opérateurs de la ville pour les inciter à faire venir des joueurs VIP. C'est ce qu'indique une note du Crédit Suisse.

Wynn aurait augmenté sa commission de 40 % à 42,5 % à compter du 1er mars, ce qui correspond à celui de ses homologues, d’après Crédit Suisse. La société de courtage a ajouté que c'était la première augmentation de ce genre de Wynn Macau Ltd en 14 ans. À court terme, Wynn Macau Ltd pourrait « remporter des parts VIP malgré une marge plus faible ».

Macao subit actuellement une forte contraction de son marché touristique, due à des facteurs tels que la quasi — interdiction temporaire — imposée par les autorités continentales aux résidents de Macao en visite dans le cadre de l'alerte de santé publique au coronavirus. Certaines remontent avant l’apparition du virus.

Wynn a toujours été un concurrent sérieux, non seulement par ses offres agressives sur le marché mais également ses tarifs compétitifs ! Crédit Suisse a cependant noté que, Wynn Macau Ltd avait déjà « doublé ses crédits, passant d'un mois à deux mois de commission » à terme.

Mortalité en baisse, un signe de répit ?

La mortalité baisse, passant de 3% à 2% dans le monde depuis fin Janvier 2020. Néanmoins ce taux doit être pris avec précaution. « On est passé de 3 % à 2 % aujourd'hui », a déclaré vendredi 31 janvier Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat de Paris.

Ces résultats évoluent de jour and jour, et récemment des « clusters » sont apparus, indiquant la présence de foyers infectieux où le virus se répand rapidement.

On sait néanmoins que le nouveau coronavirus est bien moins meurtrier que le MERS, un virus de la même famille apparu en 2012. Des signes encourageants en attendant l’arrivée d’un possible traitement en 2021.


SEO et sites de ... Réglementations, pub et jeux ...