Inscrivez-vous

Comment demander une augmentation

Une loupe devant un porte-monnaie Source : Pixabay Vous êtes certain de mériter de toucher plus. Vous avez fait du bon travail, mais il semble en fait que vous n’êtes pas récompensé à votre juste valeur. Il est temps d’agir pour gagner davantage, et croyez-le ou non, placer tous vos espoirs sur le blackjack n’est pas la solution. La meilleure idée est de demander une augmentation salariale, mais vous n’êtes pas vraiment certain de savoir par où commencer. En tout cas sachez une chose, vous aurez très peu de chance de l’avoir sans la demander. Voici quelques conseils pour arriver à le faire correctement.

Préparez-vous

Commencez déjà par faire vos recherches. Car il ne faut pas y aller au hasard et demander une augmentation de 30 % alors que la moyenne du secteur est bien plus basse. Il faut bien garder à l’esprit qu’argumenter avec précision est ce qui rend une demande d’augmentation crédible auprès de votre responsable. Et à l’inverse, une demande aux détails hasardeux pourra indiquer que vous êtes «à côté de la plaque» par rapport à ce qui est possible pour l’entreprise ou ce qui vous concerne. Essayez de trouver le maximum d’informations chiffrées sur ce qui se fait ailleurs et sur la situation de l’entreprise.

Listez les bons arguments

Pourquoi votre responsable devrait vous augmenter ? Parce que vous avez besoin d’argent ou alors parce que vos collègues sont mieux payés ? Surtout pas. Ce sont des considérations qui n’auront aucun impact positif à votre démarche. De toute manière il est mal vu de demander à vos collègues le niveau de leur rémunération. Les justifications les plus adéquates pour mériter un salaire supérieur sont lors d’un changement d’entreprise ou d’une promotion. Une hausse de responsabilité mérite une rémunération réévaluée. Faites un listing de vos réussites. Il est important que votre demande repose sur quelque chose sur lequel votre responsable aura du mal à douter ou à réfuter. Vous avez atteint vos objectifs de manière répétée avec brio voire au-delà, ou alors vous avez fait un gros coup ? Vous avez contribué à améliorer des process importants, ou grâce à vous les autres employés ont été plus efficaces ? Vous êtes un pilier pour la cohésion d’équipe ? Posez-vous déjà simplement la question : si demain vous n’étiez plus dans cette entreprise, qu’est-ce qu’elle y perdrait ? Vous serez vraiment en position justifiée de faire votre demande si vous avez contribué à l’entreprise au sens large et sur une durée. Cela montrera à votre responsable que vous prenez en compte les intérêts de l’entreprise, et le mettra dans un état où il se sentirait mal de ne pas prendre en considération votre demande si la société en a les moyens. Deux hommes se serrent la main devant de l’argent Source: Pixabay

Faites une demande de rendez-vous

Choisissez le bon moment. Si votre société réalise des évaluations annuelles, profitez par exemple que celles-ci aient été positives à votre égard pour ensuite demander à votre responsable une entrevue. Sachez cependant que vous ne serez peut-être pas le seul à être dans cette démarche à cette période. Ou alors profitez d’un contexte qui vous mette dans une position de confort, par exemple après une réussite. Un moment clé par rapport au calendrier de l’entreprise serait juste avant ou pendant qu’elle prépare son budget. Ne donnez pas ce motif pour la rencontre, restez évasif. Et ne faites pas cette demande quand votre manager est sous pression, trop stressé ou qu’il n’aurait que dix minutes à peine à vous accorder.

Ayez la bonne attitude

Lors de l’entretien, il est important que vous soyez détendu et positif. Ne paraissez pas anxieux et en plein doute. Soyez cordial et agréable, regardez votre responsable dans les yeux et commencez le rendez-vous en essayant de détendre l’atmosphère, en parlant de l’activité florissante de la société par exemple. Il est important que votre demande soit fluide, bien amenée et que vous parliez sans hésitation et avec le bon rythme. Essayez d’amener des questions qui feront répondre «oui» à votre responsable, un peu comme une approche commerciale. Montrez que cette augmentation est méritée et importante pour vous.

Ayez un plan B

Vous avez parfaitement argumenté mais votre responsable vous explique avec sincérité que malheureusement la situation financière ne permet pas de vous augmenter ? Proposez ou acceptez des solutions alternatives : par exemple des aménagements d’horaires plus flexibles ou des congés payés.

En cas de refus

Ne vous mettez pas sur la défensive ou avec une attitude négative. Demandez à votre responsable quels sont les éléments qui pourraient vous permettre de mériter une augmentation dans les 3, 6 ou 9 mois. Restez positif, et vous pouvez quitter son bureau en lui demandant de réfléchir tout de même à votre proposition. Ne faites pas de chantage et ne lancez pas d’ultimatum ! Ce genre d’attitude est risquée, et peut de toute façon nuire à la confiance que vous porte votre employeur. Vous pouvez en tout cas lui proposer de marquer déjà une nouvelle date dans son agenda pour discuter à nouveau. Après tout ça, si vous pensez que l’entreprise est vraiment injuste et de mauvaise foi avec vous, rien ne vous empêche de faire une demande d’embauche ailleurs. En cas de réussite par contre, faites une reformulation et confirmez la situation. Et surtout bien évidemment montrez votre gratitude en remerciant votre responsable.   Vous réfléchissez à l’avenir ? Alors vous pourriez aimer


Quelques Athlètes Accusés De ... Les «power couples» du ...