Inscrivez-vous

L’avenir Des Véhicules Autonomes

Véhicule autonome WaymoSource: Photo by Grendelkhan on Wikimedia Commons

Les voitures évoluent, rapidement même, mais les innovations telles que les voitures autonomes et volantes sont-elles une aube nouvelle et brillante, ou juste une utopie ? Et si elles deviennent le moyen du futur pour aller d’un point A à un point B, pouvons-nous leur faire confiance pour nous y emmener en toute sécurité ? Comparativement, les casinos en ligne sécurisés offrent un environnement de jeu sûr (et sans virus). Verrons-nous alors les voitures autonomes devenir le nouveau mode de transport principal et pouvons-nous leur faire confiance pour nous emmener en toute sécurité ?

 

Une voiture autonome, c’est quoi ?

Une voiture autonome est une voiture qui a été fabriquée avec pour principal objectif de se passer d’un conducteur humain. Mais comment ? Eh bien, c’est simple. La voiture autonome est dotée de multiples capteurs qui lui permettent de collecter plusieurs données autour de son environnement. Ces données sont analysées par des algorithmes également intégrés, pour être ensuite transformées en informations utilisables. À partir de ces informations, des décisions sont prises et exécutées automatiquement de manière intelligente. Alors, à chaque signalisation, stationnement ou même en face d’une autre voiture, le véhicule autonome exécute les actions convenables, comme le ferait exactement un conducteur. Cependant, il n’y a pas une unique et seule voiture automatique, car les constructeurs ont proposé différents niveaux d’autonomie.

6 niveaux d’autonomie

Les voitures autonomes peuvent être classifiées en six niveaux d’autonomie. Il s’agit de :

  •  Niveau 0 : C’est la conduite manuelle tout simplement. Ici, il n’y a aucune forme d’assistance au conducteur.
  • Niveau 1 : Le véhicule ici assiste le conducteur dans plusieurs situations. Il peut par exemple contrôler la vitesse automatiquement et freiner en cas d’urgence. Il faut dire que ce niveau d’autonomie existe déjà depuis pas mal d’années.
  • Niveau 2 : À ce niveau, l’automatisation est partielle. Bien que la voiture soit équipée des fonctions automatisées comme la direction, l’accélération ou encore le freinage, le conducteur doit toutefois réagir lui-même aux panneaux de signalisation, identifier les dangers et changer de direction au besoin. Mais en cas d’embouteillage, la voiture peut ajuster la vitesse pour s’adapter à celle de voitures environnantes.
  • Niveau 3 : Le rôle du conducteur est considérablement réduit à ce niveau. La conduite peut être prédéfinie et être totalement attribuée au véhicule sur certaines voies, notamment les autoroutes. Cependant, le conducteur doit être vigilant et toujours prêt pour reprendre le contrôle de la voiture à tout moment.
  • Niveau 4 : Ici, le conducteur n’a vraiment pas besoin de contrôler la route. Cependant, son conducteur peut s’avérer nécessaire sur certains types de routes.
  • Niveau 5 : C’est le plus haut niveau. La voiture peut complètement se passer du conducteur puisqu’elle s’adapte à toutes les conditions ici. Elle peut donc parfaitement contrôler toutes les situations sans la moindre intervention d’un conducteur. Une voiture carrément intelligente !

De manière globale, les voitures autonomes réduisent au maximum la tâche à l’homme puisqu’elles peuvent exécuter plusieurs actions de conduite et vous faire déplacer sans vous exiger un gros effort. Mais leur utilisation change quoi de manière concrète ?

Quel impact sur l’avenir ?

Pour le moment, les voitures autonomes ne sont pas tellement répandues dans le monde. Si elles devaient être définitivement adoptées, cela aura un grand impact sur le mode de vie de la population d’ici quelques années. D’abord, la concurrence sera encore multipliée sur le segment de la construction automobile. Déjà, de nombreux constructeurs s’associent avec de grandes firmes spécialisées dans les systèmes d’assistance à la conduite (Advanced Driver-Assistance Systems) afin de s’imposer sur le marché. Ensuite, d’autres secteurs liés aux transports seront considérablement impactés, notamment les transports en commun, les assurances, le commerce en ligne, les livraisons et bien d’autres secteurs d’activités.

D’un autre côté, le quotidien de l’homme changera de manière spectaculaire. Il n’y aura plus question de conduire les enfants à l’école ou à un autre lieu, car la voiture peut entièrement s’en charger. Dans la voiture, l’on pourra également, tout se déplaçant, prendre son petit déjeuner, lire ou même regarder des films.

Côté sécurité et impact environnemental, les voitures autonomes s’annoncent plus sures et plus écologiques. Le nombre d’accidents sur les routes par an est estimé aujourd’hui à environ 55 millions, faisant environ 33 millions de blessés et 1,2 million de morts. Après l’expérimentation des voitures autonomes, le nombre d’accidents au kilomètre parcouru est beaucoup plus faible. Concrètement, le nombre passerait à 1 000 morts, ce qui implique 1 mort sur 1 milliard. Par ailleurs, ces voitures ne devraient pas favoriser les émissions de CO2 qui polluent l’environnement puisqu’elles seront toutes, ou presque, électriques.

Véhicule autonome de GoogleSource: Photo by Steve Jurvetson on Wikimedia Commons

Que craindre ?

Lorsqu’on imagine la vie future avec la présence unique des voitures autonomes, on est très impressionné. Cependant, certains risques sont aussi à prévoir. Étant donné qu’il s’agit des systèmes informatiques connectés qui font fonctionner la voiture, ils pourraient être piratés. Pour finir, de nombreux emplois tels que les livraisons, les autoécoles et les taxis, entre autres, seront perdus. Attendons toutefois de voir ce qu’il en sera réellement d’ici là.

Intéressé par la technologie ? Vous pourriez également aimer: https://fr.royalvegascasino.com/blog/essor-objets-tech-pliables/


L’essor des paris en ... Les bienfaits de la ...